Un mot de Suzanne Larocque

Suzanne Larocque«Je ne peux parler que de moi-même dans ce rôle de coach de vie (personnelle et professionnelle) car je crois que nous sommes tous uniques dans notre savoir-faire et savoir-être.  Le savoir dicte le savoir-faire, mais la qualité de celui-ci dépend du savoir-être. Pour moi, la vie n’a d’autre sens que celui donné par chaque individu.

Je considère l’humain comme un être intelligent, car l’humain sait fort bien ce qui est mieux pour lui. Il possède sa propre expérience, ses propres valeurs, ses propres croyances, son rythme de changement et son parcours est unique.  Voilà la raison pour laquelle je le respecte tel qu’il l’est et comme il décidera de devenir.

Que cela soit dans la vie personnelle ou professionnelle, tout commence par notre nous-même. Alors je m’adresse à votre base, à votre force; à votre vous personnel.

Je travaille avec vous,

Je suis toute ouïe. J’écoute votre vécu, votre cheminement votre raison d’être, vos besoins actuels. Je comprends et vois ce qui est dit derrière vos mots, le sens que vous donnez à vos expériences. Je m’intéresse à votre timbre de voix, à vos gestes, votre posture, vos mots, vos expressions, aux étiquettes que vous appliquez, les causes que vous soumettez pour l’expliquer, et aussi tout ce que vous avez fait pour changer certaines choses dans votre vie afin d’atteindre vos objectifs personnels et professionnels.

Je m’intéresse à l’identification de vos buts, vos ressources internes et externes, à votre capacité de sentir, de percevoir l’environnement et d’y répondre ainsi, qu’à tout ce que vous faites pour interrompre ce processus naturel.

Je travaille pour vous amener à vous connaître et à vous reconnaître, à constater ce que vous faites, à parler avec votre coeur et à agir en vous respectant.

Je favorise l’expression claire, je confronte les généralités, les omissions, les distorsions. Je tends l’oreille afin d’entendre les besoins profonds, souvent exprimés d’une façon contournée.

Je peux interrompre la conversation si vous vous éloignez. Quand vous interprétez, je vous ramène aux faits. Si vous proposez une action à l’encontre de vos valeurs ou de votre objectif, je vous demande si vous pouvez vivre avec ce geste ou cette décision.

Quand vous pensez dépendre d’une tierce personne, je vous rappelle que vous êtes le seul responsable de l’atteinte de votre objectif.

J’observe quand vous vous réfugiez dans le passé et quand vous anticipez le futur. Je vous invite à prendre les choses telles qu’elles sont, là, devant vous, ici et maintenant, la présence dans le présent.

Je peux vous demander d’exagérer légèrement un geste, une attitude ou une émotion, ou de faire juste un peu moins d’effort et d’y porter moins d’attention.

Quand vous me demandez ce que vous devez faire, je vous demande ce que vous avez envie de faire…»

«Apprendre c’est découvrir que tu sais déjà.» – Richard Bach

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s